Blogue

Retour aux articles
13 novembre 2018 Philippe Dancause

5 gestes qui vous feront passer à côté de votre planification stratégique et de sa mise en œuvre (malgré vos bonne intentions!)

Vous y êtes ! Vous et votre équipe de direction êtes passés à travers le processus de planification stratégique et vous êtes maintenant à l’étape des réalisations. Soyez toutefois vigilants; il y a de ces réflexes qui ont la vie dure quand il est question de passer à l’action et de mettre en oeuvre sa stratégique. Lisez-ceci !

1- Essayer de faire vivre un rapport de plus de 5 pages

C’est le cas classique du rapport de 225 pages remis à la fin d’un mandat avec un cabinet de consultation aux méthodes traditionnelles… Malheureusement, avec un rapport aussi volumineux entre les mains, il est difficile pour les dirigeants de communiquer le plan et surtout pour les équipes, de bien le comprendre et de le mettre en œuvre. Pour faire vivre votre vision et votre plan stratégique, pensez d’abord SYNTHÈSE, COHÉRENCE et COMMUNICATION. Des outils comme une carte stratégique, une vision sur trois ans et un plan annuel seront vos meilleurs alliés

2- Garder le plan entre les mains de la haute direction

On l’entend à maintes reprises, « savoir, c’est pouvoir », c’est pourquoi il faut communiquer et partager cette connaissance d’abord et avant tout. Un plan qui demeure entre les mains d’un petit nombre de personnes, soit les gestionnaires, ne permet pas de mobiliser les employés autour d’une vision commune. Donc, posez-vous la questions : comment nos équipes peuvent-elles faire le lien entre le orientations stratégiques et leur réalité?  Comment peuvent-elle aligner leurs actions ou encore imaginer de nouvelles choses en lien avec le plan? Et soyons innovants en nous posant la question suivante : Comment pouvons-nous impliquer nos équipes dès l’amorce du processus plutôt qu’en aval pour présenter le plan?

3- Se priver d’outils, de lieux et de moments pour faire vivre la planification stratégique

On parle de communication, mais encore faut-il qu’il y ait de la place pour communiquer votre planification stratégique. Avez-vous des OUTILS pour communiquer la stratégie à vos employés? Avez-vous des LIEUX et des MOMENTS où vos employés peuvent entendre parler de la stratégie et se l’approprier? Une organisation a besoin de lieux, de moments pour suivre l’avancement de la planification stratégique, pour la faire évoluer et pour rester engagée. Si ce n’est pas déjà fait, pensez à mettre en place des rencontres de suivis mensuelles et un comité de mise en œuvre de la planification stratégique (CMOS).

4- Éviter de mettre de nouveaux faits sur la table

L’expérience démontre que les plans construits sur la base des perceptions génèrent rarement les « bonnes » décisions. Il faut des FAITS! La planification stratégique est un processus qui permet d’apporter de nouveaux inputs et un regard neuf sur la situation de votre entreprise. Pensez à inclure à votre démarche une analyse de votre environnement, un bilan interne, un sondage RH, un audit-client ou encore une analyse de la concurrence. N’ayez pas peur de mettre des nouveaux faits sur la table et de vous faire challenger!

5- Ne pas se servir du plan pour faire des choix « difficiles » au quotidien

Avez-vous parfois l’impression d’être « drivés » par le quotidien et les opérations et de manquer de temps pour la stratégie? Vous n’êtes pas les seuls! Et si le problème venait en partie du fait que votre plan manque de CLARTÉ. Vous devez voir votre plan stratégique comme une carte routière. Celle-ci vous guide au quotidien et vous permet de prendre des décisions en cohérence avec votre vision et vos orientations stratégiques. Faites le test : votre dernière décision était-elle en phase avec les éléments essentiels d’un plan : Pourquoi? (Enjeux) Où? (Vision) Quoi? (Objectifs, Orientations) Comment? (Stratégies). Un bon plan stratégique devrait vous aider à dire NON sereinement à une opportunité en or qui n’est pas en lien avec vos orientations!

Travailler avec nous