Blogue

Retour aux articles
16 juillet 2017 Philippe Dancause

Votre organisation a-t-elle son étoile du Nord?

Soyons réalistes! Une organisation (avec ses membres, sa culture, ses processus et ses outils) peut changer très peu de choses à la fois. En fait, nous observons couramment dans nos interventions des organisations qui souffrent d’un trop plein de projets et qui vont dans trop de directions. On commence plein de choses, on n’en termine à peu près pas.. On travaille fort… pour très peu!

Combien de fois découvrons-nous, en début de démarche chez un nouveau client, que peu de changements prévus dans le dernier plan stratégique se sont réellement matérialisés! On avait une belle stratégie et on se retrouve au même endroit 3 ans plus tard… (ça donne de bonnes raisons de ne pas croire aux plans stratégiques!)

Donc, redisons-le, on peut changer très peu de choses à la fois. Autant donc s’assurer qu’on s’occupe de ce qui est le plus important et que tout le monde en est conscient!

Pour faciliter cette vision collective, nous aimons travailler avec deux métaphores fortes qui nous accompagnent tout au long du processus de réflexion et de mise en oeuvre stratégique.

La première idée est celle de « l’étoile du nord » : qu’est-ce qui nous guide?

Comment peut-on savoir, quelle que soit notre position, vers où aller?  L’étoile du nord, c’est une destination qui permet à chacun de prendre des décisions, de mener des initiatives, d’avancer en sachant qu’il contribue à l’avancement de l’organisation dans la bonne direction.

  • Que souhaitons-nous être plus et que souhaitons-nous être moins comme organisation?
  • À quoi ressemble notre prochaine étape?  Notre prochain grand pas en avant?
  • Si nous réussissons totalement, que serons-nous devenus? Qu’aurons-nous accompli de plus qu’aujourd’hui?
  • Où aurons-nous réalisé notre croissance? Nouveaux produits/services ou encore nouveaux territoires/clientèles?
  • En quoi notre façon de générer de la valeur sera différente dans 3-5 ans qu’elle l’est aujourd’hui?
  • Quels sont nos passages obligés? Par où notre évolution doit-elle passer concrètement?

Ces quelques questions (des fois toutes, des fois quelques-unes d’entre elles) nous permettent d’établir et de voir ensemble « l’étoile du nord » de l’organisation (ou de la direction/vice-présidence).

La deuxième métaphore est celle de la « nécessité commune » : de quoi sommes-nous convaincus comme équipe?

Qu’est-ce qui, collectivement, nous pousse dans la même direction? Pourquoi ne pouvons-nous pas demeurer comme nous le sommes?

  • Qu’est-ce qui, fondamentalement, change chez nous et chez nos clients?
  • Qu’est-ce qui ne sera jamais plus comme avant?
  • Qu’est-ce qui, quand nous écoutons vraiment, commence à exister chez nos clients, partenaires, fournisseurs?
  • Qu’est-ce qui nous oblige à avancer? Quel serait le prix de l’immobilisme?
  • Qu’avons-nous été, collectivement, lorsque nous avons relevé des défis similaires dans le passé?

Ces questions sont à la base d’un travail de mobilisation d’équipe (équipe de direction et surtout équipe « élargie ») qui sera nécessaire pour créer du mouvement.  Souvenons-nous : il y a peu de temps et d’énergie disponible pour de réels changements… et les habitudes sont bien ancrées! Le travail fait sur l’exploration et l’identification des nécessités communes est le carburant collectif qui permettra d’amorcer le réel mouvement. Ce n’est donc pas là qu’il faut sauver du temps dans le processus stratégique!

Cette énergie est aussi celle qui permettra de solliciter l’imagination collective nécessaire à l’innovation et à l’intégration du changement.

En résumé, un processus de réflexion stratégique qui fait émerger une nécessité commune et une étoile du nord fournit à une organisation le meilleur outil d’avancement collectif qui puisse exister.  On est bien au-delà des forces-faiblesses-opportunités-menaces… et bien au-delà du plan sur la tablette!

Et vous?  Comment se cultive l’étoile du nord de votre organisation? Et la nécessité commune partagée par vos équipes?

Travailler avec nous