Blogue

Retour aux articles
2 mai 2015 Philippe Dancause

À quoi ça ressemble « mettre en œuvre un plan stratégique »

Ça peut ressembler à 70 personnes qui passent une journée dans 32 ateliers pour passer à l’action.

C’est ce qu’on a vécu chez plusieurs de nos clients afin de mobiliser dans l’action le système interne de l’organisation. Que des ateliers animés sur des thèmes liés à l’action stratégique. Que du terrain.

Résultats : plus de 30 plans proposant des actions à faire dans 2 semaines, 2 mois et 6 mois. Évidemment, chaque organisation choisit des moyens pour mobiliser qui sont adaptés à son contexte. Ici on parlait de 70 personnes sur 1300…  Assez pour activer l’action terrain.  Dans d’autres cas, on peut parler de groupes plus restreints.

Deux règles toutefois :

  1. Évitez de sous-diviser les rencontres par département. On a besoin de travailler avec tout le système connecté. Fondamental.  Sinon, on devient l’artisan de notre propre silotage!
  2. Prenez un moment pour recentrer la compréhension des cibles stratégiques. Toutefois, la majeure partie des ateliers doit être consacrée à l’action: comment matérialiser sur le terrain nos orientations?  Qu’est-ce qu’il faut faire concrètement : de plus, de moins, etc.

Est-ce que tout ce qui ressort d’une telle journée doit être réalisé sans filtre?  Non, pas tout. Certaines idées prennent facilement place dans des plans opérationnels. D’autres seront des initiatives requérant peu de temps (et ne nécessitent pas d’importants budgets additionnels). D’autres, par contre, nécessiteront des budgets et du temps au-delà de ce qui est déjà planifié. Ces éléments devraient alors être considérés comme des projets stratégiques ou encore des « business cases » qui deviendront des projets.

voilà donc un exemple concret de « mise en oeuvre 101  »

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Travailler avec nous